Comment choisir son papier pour obtenir une bonne qualité d’impression ?

Vous devez imprimer un document et ne savez pas quel papier choisir pour avoir une qualité d’impression optimale ? Votre choix va sans doute se porter sur le prix, mais ne négligez pas l’aspect et l’usage du papier, et le type de document désiré. Voici donc quelques conseils pour vous aider à choisir la bonne qualité de papier pour avoir une bonne qualité d’impression…

Choisir d’abord le grammage de son papier

Le grammage du papier, qui ne doit pas être confondu avec son épaisseur même s’il y est fortement lié, représente le poids du papier pour un mètre carré. Plus il sera élevé, plus votre feuille sera épaisse et plus le papier sera robuste et résistant.
Le grammage standard, en France, est de 80 g/m² : c’est un papier assez fin et relativement souple.
Ainsi plus le grammage est élevé, plus votre impression est mise en valeur. Notre spécialiste imprimante, qui peut vous proposer des solutions d’impression, a établi un récapitulatif des grammages existants avec leurs équivalents en types de supports.
• Un faible grammage (60 à 75 g/m²) est recommandé pour la correspondance quotidienne car le papier est fin et assez fragile.
• Le grammage standard (80 g/m²) sert à tout et notamment aux photocopies. Le papier est fin mais supporte très bien le recto/verso.
• Le grammage intermédiaire (90 et 100 g/m²) est utilisé pour des impressions de qualité et particulièrement pour le recto/verso. Il est idéal pour les CV, attestations, papiers à entête, plans…
• Le fort grammage (plus de 100 g/m²) sert à la communication et aux dossiers de présentation. Les posters et les affiches sont généralement d’un grammage de 90 à 180. Les flyers et dépliants de 90 à 250. Les faire-part de 170 à 250. Les photos utilisent un grammage de 200, tandis que les cartes (postales, de visite ou de vœux) se servent du 250 à 350. Et les fonds de dossiers (mémoires et thèses universitaires) sont à 430.
Attention, à partir de 150 g/m², le papier devient rigide et il faut le rainer, pour empêcher une déchirure ou une craquelure, lors du pliage.

Choisir ensuite la qualité idéale de son papier

La qualité du papier se mesure avec 3 éléments : la blancheur, l’opacité et le lissage.
• La blancheur influe directement sur la qualité de vos couleurs lors de l’impression. Plus son indice CIE est élevé, plus le papier sera lumineux et blanc, et mieux les couleurs apparaîtront.
• L’opacité permet de déterminer la transparence du papier. Exprimée en pourcentage, l’opacité des papiers couramment utilisés est située entre 90 et 92 %. Plus celle-ci est élevée, plus l’impression recto/verso est facile (les écritures ne se verront pas de l’autre côté de la feuille).
• Le lissage, appelé aussi satinage, est important également pour le rendu d’impression. Le papier couché se caractérise par une surface bien lisse quand on le touche (recouvert de 1 ou 2 produits, il peut être mat, brillant ou satiné) et demeure le papier le plus utilisé. Il est en effet résistant et procure un rendu visuel supérieur, en absorbant bien les couleurs. Les autres papiers, non couchés, s’appellent offset et servent aux livres, catalogues, brochures, publicités et magazines.

En conclusion, c’est le type de document que vous souhaitez imprimer qui va déterminer le choix du papier idéal pour avoir une bonne qualité d’impression. Mais n’hésitez pas à consulter les solutions d’impression proposées par notre spécialiste imprimante car les appareils jouent un rôle important également dans le rendu de vos documents.

Répondre